dimanche 30 août 2015

Dimanche 9 janvier 2000 : Dramelay – Arinthod.

Viviane m’emmène à Dramelay pour 10h.

La neige a disparu. Je quitte Dramelay avec Oscar.
Le sentier traverse un bois et débouche dans des friches où sont postés des chasseurs. Viens, Oscar, on se dépêche !
Un peu plus loin, comme il refuse de passer, je dois balancer Oscar par dessus une rangée de barbelés. On arrive au hameau de Sésigna, lieu d’un fait divers il y a quelques années : prise d’otage de la famille par un homme en cavale…
Traversant à nouveau la D3, on se dirige dans des prairies au balisage incertain. Par une large boucle, on atteint la vallée de la Valouse.
On chemine le long de la rivière où des bûcherons sont occupés à débarrasser la forêt des chablis de la grande tempête de Noël. Oscar se roule dans la boue, mais heureusement la Valouse lui permet d’aller prendre un bain. Le GR 9 rejoint la route dans un grand virage et traverse la rivière à hauteur du moulin d’Arinthod. On longe les bâtiments puis on grimpe dans les buis pour atteindre des prés.
On est là sur le plateau de la Valouse, recouvert par les dépôts de l’ancien glacier jurassien qui descendait des hautes chaînes. Le chemin retrouve la route puis bifurque à travers prés pour gagner Arinthod.
Ancienne cité fortifiée, le village a conservé en partie l’aspect du bourg médiéval : place centrale bordée de maisons à arcades, avec une fontaine datant de 1750. Les fossés comblés sont devenus des jardins.
Contournant le village, Oscar et moi arrivons non loin de la Poste, où habite Viviane depuis 1993. Nous rentrons à 12h15 à la maison. Nous allons y passer l’après-midi.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire